Viewing entries in
FR

Vivre sa vie, 1962 - La beauté et la mort.

1h8min - Dialogue entre Nana et le philosophe.

« - C’est terrible oui mais c’est une indication. Je crois qu’on arrive a bien parler que quand on a renoncé à la vie pour un certains temps. C’est presque le prix.

-Parler c’est mortel.

-Parler c’est presque une résurrection par rapport à la vie en ce sens que quand on parle c’est une autre vie que quand on ne parle pas. Vous comprenez ?

Et alors pour vivre en parlant il faut avoir passé par la mort de la vie sans parler. »

… Sorte d’ascèse qui fait que l’on ne peut bien parler que quand on regarde la vie avec détachement. »

"Vie supérieure vie avec la pensée. Cette vie avec la pensée suppose qu’on a tué la vie quotidienne, la vie trop élémentaire. »

Trouver le mot juste, il faut travailler.

Il faut passer par l’erreur pour arriver à la vérité.

L’amour est une solution mais à condition qu’il soit vrai. »

trois-raisons-de-re-voir-vivre-sa-vie-de-jean-luc-godard,M422414.jpg

Euphoria est Fade - HBO fail - Note 2 sur 10, à éviter.

Sans aucune saveur.
Voici ce que je ressens quand je regarde cette série.
Le titre principale et d’autre “ohh” de la BO retentissent toutes les 3 secondes, à chaque scène, comme un réflexe pavlovien pour nous rappeler que là c’est une scène “choc”… ça en devient ridicule et se transforme en Overdose de son.


Euphoria est une mise à jour à notre époque des choses les plus tendances et qui continuent de vendre en terme de divertissement :
- des sexes en masse, comme jamais on en a vu dès les premiers épisodes oulala,
- des scènes de sexe,
- du gobage de drogues bien “cool” ,
- du “mental health”, dépression, anxiété, etc. car oui c’est un sujet très “actuel” et presque devenu “cool”
- un mélange de recherche de sexualité et de multiplicité des genres (LGBT, trans, Bi, Gay, etc.)

Bref un gros mélange trop bien pensé et stratégique, donc sans saveur, des sujets de la jeunesse actuelle, bardé de bonnes musiques et de plans de caméra "qualis" et bien léchés. Merci les têtes de HBO.

L’algorithme pour un “Hit” est parfait, heureusement nous ne sommes pas des machines qui consomment des shows sans réfléchir… hein ? Les gars vous êtes là ?

Je vous la refait avec le moodboard de chez HBO pour le brainstorming : Sexe+Sexes+Drogues+Sexy+Jeunesse+Ados+Santé Mentale = Tendance = Gros succès bah oui.

C'est stylé, c’est sur.
C’est de la bonne soundtrack hyper recherchée, c’est sur.
Mais c'est tellement fade, tellement vu et revu, juste une mise à jour bien "hype" et trendy mais nulle.

Skins (version UK) était 10 fois meilleures en son temps.
On croirait voir la version US 2019 d'un mélange de Skins, Trainspotting, Romeo + Juliet, etc... à la sauce HBO Amérique, avec comme héroïne une star Disney Channel (Zendaya). Rien que là on devrait commencer à se méfier…


Ça veut choquer mais ça respire l’Amérique toujours aussi prude au plus profond d’elle même.

C’est presque drôle car montrer autant de sexes et de sexe résonne vraiment ici comme une façon de sur-compenser. Donc d’avouer le vide, l’absence de matière dure dans cette oeuvre.

Ça se veut choquant, cool, trash mais c'est absolument nul,
et le drame c'est que tout le monde va adorer...

J’en pleure à l’avance, ça va être un carton…

J’en pleure à l’avance, ça va être un carton…

L'agent ukrainien - 2016, arrivée à Londres

Je viens de visiter une chambre à Mile End. La fille, Julia, me dit qu’elle gère la chambre pour le proprio, un certain Roman Zinchenko, un Russe. Elle vient d’Ukraine. L’appart est pourri. Toutes les portes sont fermées à clefs, ça sent bon le vivre ensemble mais chacun dans sa piaule. Je suis sûr qu’elle ne s’appelle pas Julia. C’est un mec en bagnole qui nous a emmenés vers l’appart.

Tout ça sent bon le Russe qui nettoie son argent sale à coup d’appartements dans Londres qu’il loue au prix Max. Mieux vaut payer le loyer à temps ici. Sinon tu reçois une petite visite de 2-3 ukrainiens. Voir un seul, c’est bien suffisant…

Netflix, humoristes du monde : NICK SWARDSON : TOO MANY SMELLS, un bijou.

Coup de coeur pour le special de Nick Swardson sur Netflix, j’ai ri, seul, pour de vrai. C’est rare.

Je veux pas faire le connard mais si je rie à haute voix à du stand up, qui plus est à un special que je regarde sur l’ordi, alors je considère que c’est de l’or.

Et là j’ai beaucoup ri en 30 minutes... Un excellent show

Note : 8,5/10 

Et je tape après son nom sur google et réalise qu’il s’agit de l’acteur qui joue Terry dans Reno 911, l’un des personnages les plus drôles de la série :

Toujours arqué sur des patins à roulettes, il joue un homosexuel qui a tendance à vendre ses services et sa bouche un peu partout autour de la ville et nie en bloc toute accusation avant de tenter en vain de fuir en mini short et patins à roulettes. Best of

Merci Terry, merci Nick, what a grat fucking special ! 

PS : J’ai du appuyer sur pause à la fin de ce special tellement je rais.
Sur pause les gens ! Sur Pause…
Un bijou. 

——————————

Greatest special I’ve seen on Netflix Comedians of the world yet.

ows_154628047264645.jpg

Amy Schumer : Growing is dope. - (read in ENG & FR)

After not liking Iliza : Elder Millennial (7.2 on imdb), I just loved Amy Schumer: Growing (5.3 on imdb)

This makes no sense with the rest of the IMDB population but I almost prefer it like that.
American people are some of the dumbest on earth so I’ll happily disagree with your comedy tastes. AH !

Amy is amazing in this 2019 special, raw, honest, in love and still the same, that was a really good surprise to me as I’m not an hardcore fan of hers. I just laughed out loud watching this special, which is something I rarely do now that I’ve been watching stand up like a freak for the last 5 years.

GOLD. My score 8/10

———FR———

Après avoir détesté le special de Iliza Elder Millennial qui obtient 7.2 sur IMDB, je viens de prendre un plaisir fou à mater celui de Amy Schumer Growing qui lui s’en sort avec une note de 5.3 sur IMDB…

ça n’a pas de sense et ne s’aligne pas du tout avec la communauté imdb mais je préfère. Je considère encore les ricains comme les imbéciles du globe. (cf. Donald T à leur tête) donc je suis très heureux d’être en désaccord avec eux. AH !

Amy est incroyable, honnête, brute et toujours la même. Je suis le premier surpris d’avoir adoré car je ne suis pas un fan inconditionnel mais j’avais trouvé sa série Inside Amy S… vraiment bonne.
J’ai ris de vive voix en regardant ce special, chose qui n’arrive que très rarement après avoir passé tellement de temps à mater du Stand Up ces 5 dernières années.

OR. Je donne 8/10

MV5BOTZjMGZiODgtMjNhMC00ODIwLTk2ZDItOTNhMDZmMmNlYThlXkEyXkFqcGdeQXVyNjg2NjQwMDQ@._V1_SY1000_CR0,0,675,1000_AL_.jpg

La folie d'ours, Grizzly Man.

19 oct. 2016
Un dément, un fou qui veut devenir un ours parce que la société ne lui convient pas. Soit. 
Son choix est respectable, mais sur sa mort, je préfère le silence du pilote d'avion aux pleurs de ses amis. Un voyage dans la nature sauvage d'un homme, dérangé. Passionnante exploration des ressorts psychologiques de celui qui s'échappe de la société pour se trouver une autre mission, dénuée de tout sens mais auquel il s'accroche par besoin de survie.
Ce n'est pas les grizzlys qu'il cherche à sauver, mais son âme, en se donnant une raison de vivre, n'importe laquelle, à savoir sauver la peau de l'ours. 

grizzly-man-with-the-bears-2-1ycuv2a.jpg

C'est un documentaire de Werner herzog sur un illuminé, un gentil qui s'auto proclame gardien des grizzlis, protection dont n'ont nul besoin ces colosses à en écouter un expert sur place.

Non, pris d'une mission divine, Timothy Treadwell, en sait plus que tous, puisqu'il est sur le chemin de devenir cet animal qu'il chérie.
Ces petits moments devant la caméra où il replace ses cheveux au dessus de ses lunettes pour sa 4ème prise révèlent le désespoir d'un homme qui cherche à plaire, à trouver sa place, à se filmer pour se montrer en héros, en sauveur d'un peuple qui ne peut pas lui dire d'aller se faire foutre, à par grogner, voir finalement le manger.
En effet je peux aussi devenir le protecteur des manchots du monde entier, être le porte parole de ceux qui n'ont pas de voix, mais peut être que s'il pouvaient parler, ils me diraient que je suis un con et que ma place n'est pas sur la glace...

Car elle est peut être là l’explication de sa fin, un ours qui en a eu marre d'entendre cette voix nasillarde sur son territoire et a juste répondu présent à l'appel de la nature, ce simple besoin de nourriture, qu'elle soit à tête blonde ou à écailles.

En vain, il va terminer dans le ventre d'un grizzly affamé. Quête et succès ultime pour ce doux timbré et sa voie d'enfant innocent. Oh pauvre idiot, tu auras vécu heureux sans antidépresseurs.
A entendre l'enregistrement audio de ta mort, ça a du piquer de se faire croquer par la bête, mais tes cris resteront à jamais dans ma mémoire comme la voix d'un homme qu'on libère.
Entre les cris d’horreur et la jouissance d'accomplir ce pourquoi il a vécu.
Mais il y'a aussi là les animaux eux mêmes et leur indifférence vis à vis de cet homme dont ils n'avaient nullement besoin, cet imbécile heureux qu'ils ont accueillit assez longtemps sur leur territoire pour finalement s'en nourrir.

tumblr_ml6r8nauNP1qevh8bo1_500.png

Herzog de conclure : "…dans leurs visages, il n'y a pas de reconnaissance, de lien ou de compréhension. Aucune pitié."
Pas de pitié pour cet humain présent sur la chaîne alimentaire empruntée par le grizzly l'ayant dévoré. Lui qui voyait en l’ours le salut, n'était pour eux qu'un simple morceaux de viande blonde.
Mourir et renaître en ours, Avoir vécu heureux et imbécile. 

Au revoir Monsieur Hulot - Ushuaïa Marque

Post sur Facebook, puis petit message "Avocat du Diable" sur Twitter :

Facebook.
Ne trouvant plus grand intérêt à Facebook, on va essayer de se poser des questions les "amis". De créer du sens, légèrement, à notre rythme. 
Je ne cherche pas de réponse, de commentaire ou de long débat ci-dessous mais juste à me questionner sur ce que souligne la démission de Nicolas Hulot

Pour moi ça dit:
"C'est tellement la merde, je me dois de me casser, rien ne change, rien n'est fait en France sur ce sujet, ou du moins pas assez"
Il essaye encore une fois de nous sonner l'alarme, comme si l'on avait déjà trop abusé de la fonction Snooze... 
Que le mec soit bon ou mauvais, ça inquiète sur le sort de l'écologie en France. 
Du coup à nous de réagir, là, à nos niveaux (toi et moi et tous ceux qui le veulent), dans nos achats, nos réflexes de tris, nos réflexions sur notre empreinte, etc.

Je vieillis, les réseaux sociaux vont désormais devenir pour moi un lieu d'expression d'idées, une mini tribune citoyenne. ... Très "mini" je l'admets, mais on donne à Facebook l'utilité qu'on souhaite.
Récemment j'ai réalisé que sur pas mal de sujets qui me concernent (politique, éducation, citoyenneté, écologie) le pouvoir c'est MOI, à mon échelle.
"Moi" ça veut dire mes proches, amis, familles, voisins, avec qui je parle, j'échange... C'est hyper con mais hyper simple et le jeune vieux que je suis réalise ça tardivement. Je vais pas changer le monde mais je commence par voir ce que je peux faire de mon cas et des 20 personnes qui me sont le plus proche.

Je continuerais à poster une chanson que j'aime bien tous les 6 mois. 
Et parfois une photo un peu "cool".

Tu peux avoir la flemme d'écrire un post long pour défendre tes idées, je comprends, c'est pas "cool" d'avoir des idées j'ai l'impression... mais le copier/coller fonctionne aussi si tu partages un sentiment, une émotion, une inquiétude, un coeur.
Amour, parfois.

"Ici j'engage, veux-tu m'épouser ?"
Renaud2

Twitter.  https://twitter.com/Sanvitweet/status/1034497850271584256

@N_Hulot Nicolas Hulot, vous souhaitez "ne plus vous mentir" or si l'on recherche "Ushuaïa Marque" sur Wikipedia, le second paragraphe souligne une mauvaise foi ultime. https://goo.gl/DXDuC1 qu'en penser ? #NicolasHulot #hulot #écologie #macron #France #nature #Ushuaia #santé